Ce billet arrive avec retard, en raison de la triste actualité de ce dimanche et de problèmes techniques lors du téléchargement des photos.

Samedi, nous avons pu bénéficier d'un (dernier ?) après-midi d'été à Paris. Comme j'ai été absente presque 2 mois (les nombreux compte-rendus de mes pérégrinations estivales sont toujours en préparation.... que mes fidèles lecteurs prennent patience), j'ai apprécié ces quelques heures de balade sans but, juste pour profiter ...

de la compagnie de mes amies,

de la beauté architecturale des îles de la Cité et Saint-Louis,

IMG_1746

 – au passage, on remarque que la silhouette de la tour Eiffel rivalise en gracilité avec les pinacles gothiques de Notre-Dame –

IMG_1748

d'une délicieuse glace Berthillon,

des attractions qu'on découvre à chaque pas (concert de jazz derrière la cathédrale, drag-queens en balade, danseurs sur le pont Saint-Louis, visite guidée des adresses peoplesques),

de la Seine si étincelante et transparente qu'on y aurait presque trempé les pieds (pour un point de vue plus large, rendez-vous ici)

IMG_1752

 

de japonais qui jouaient le spectacle du romantisme parisien :

IMG_1766

IMG_1761

des pigeons qui observent les pêcheurs du samedi :

IMG_1753

 

L'après-midi s'est terminé ... sur un plateau de télévision, comme Annabelle vous le raconte si bien. En effet, nous avons été recrutées sur notre bonne figure – par un bel après-midi de septembre au pied de Saint-Eustache – en tant que "public professionnel" pour écouter sagement les débats d'une émission sérieuse sur France 5 ... J'avais vécu l'expérience une première fois avec Nath la semaine précédente, autant dire que je commence à être une habituée... la preuve c'est que le responsable du public, aussi bronzé que frimeur, me tutoie désormais (comment ça, il tutoie tout le monde ???). Au-delà des méthodes de placement du public qu'Annabelle décrit si bien, il était particulièrement intéressant de voir se fabriquer une émission en direct, avec tout le professionnalisme, la concentration, le minutage précis requis. Découvrir l'envers du décor est toujours passionnant et je rêve depuis longtemps de me retrouver sur un plateau de cinéma (en tant que simple observatrice bien sûr).

Pour appâter le chaland, on avait promis à chaque participant 2 places de théâtre.... dans de minuscules salles parisiennes... j'ai personnellement un peu déchanté, me voyant déjà assister aux grandes pièces de la rentrée ou au one-man-show de quelque célèbre comique... Ne soyons pas bégueule, c'est déjà bien de découvrir gratuitement et à une très bonne place un de ces spectacles qui font le quotidien des tout petits théâtres parisiens. Mardi soir dernier, je partais donc avec un esprit "bon public", prête à profiter d'une soirée inaccoutumée, esprit favorisé par l'ambiance "retrouvailles de 4 copines après les vacances". Nous avons vu :

amours_et_chipolatas

Conclusion ? Si l'intrigue est quasiment inexistante, les personnages simplistes et le texte un peu bas de plafond, on passe un bon moment grâce au jeu comique des comédiens et à quelques bons jeux de mots ou répliques amusantes. Sans nous être esclaffées, à l'instar de certains des spectateurs présents, nous avons souvent souri, parfois ri, et ne nous sommes pas ennuyées, c'est bien l'essentiel.

;