IMG_5578

IMG_5432

Quitter Paris, oublier la ville, l'agitation, les travaux, les blablas, le bruit, les horaires, la pollution pour quelques jours. Retrouver en Cotentin la nature, le seul chant des oiseaux, les animaux, les couleurs du temps gris et du temps ensoleillé, les couleurs et les parfums des fleurs connues ou inconnues, la bonne odeur de l'herbe coupée, du sol humide et de l'iode. Déguster des mets du terroir tous plus délicieux les uns que les autres (crème onctueuse, camembert, lapin du coin, poissons du cru, brioche, et même apprécier des crevettes, exploit en ce qui me concerne ;-). Lire quand il pleut, jardiner et s'exercer à la photographie de jardin quand il fait beau, assister à un récital dans le plus adorable des théâtres privés, marcher, se promener ... et tout de même s'inquiéter de l'avenir.

Bref, c'était mon week-end du 1er mai.

IMG_5576

IMG_5442_2

IMG_5439

Quand la nature se fait orfèvre : les coeurs-de-Marie :

IMG_5437_2

... la crosse d'une fougère naissante :

IMG_5562

IMG_5565

Rencontre au détour d'un brin d'herbe : la jolie rainette (deux photos prises par Balibari).

IMG_5443

IMG_5444

Les cigognes ne fréquentent pas que l'Alsace, on les croise aussi sur la presqu'île du Cotentin... celle-ci a vu son nid chuter hélas au pied de la bâtière du toit.

IMG_5458

Une de mes fleurs préférées au printemps : le simple myosotis.

IMG_5465

IMG_5461

Le tour de la Hougue à Saint-Vaast :

IMG_5515

IMG_5517

IMG_5524

IMG_5525

IMG_5528

IMG_5557

Encore un grand merci à mes hôtes !