Quand le 8 mai férié tombe un mardi, à Paris, c'est un peu la malédiction : alors qu'on a toute une journée pour enfin visiter les expos qu'on n'a pas le temps de visiter le reste du temps, tous les musées ou presque sont fermés, soit parce que c'est un mardi, soit parce que c'est un jour férié... et les rares édifices culturels ouverts sont pris d'assaut...Quand, en plus, la météo vous annonce un temps pourri et que vous restez en carafe à Paris... que faire pour ne pas rester claquemuré ? Tenter sa chance du côté des jardins... et finalement profiter au maximum de la verdure à Paris grâce à un temps sec ("bravo" aux prévisions de Météo France qui se sont parfaitement plantées !). Pardonnez cette introduction grognon ... ce qui va suivre démontre qu'à Paris, on arrive toujours à sauver la situation.

Pour la première fois, j'ai découvert le fameux jardin Albert-Kahn, situé à Boulogne-Billancourt, tout près de la station de métro "Boulogne-Pont-de-Saint-Cloud", ligne 9. Albert Kahn (1860-1940), parti de rien ou presque, a fait fortune dans la banque. Il a consacré cette richesse "à l'établissement de la paix universelle"... vaste projet à propos duquel vous en apprendrez plus sur le site accessible par les liens précédents. Il a entre autres contribué à la constitution des "Archives de la planète", inventaire photographique recensant les cultures humaines au début du XXe siècle. Il a, en outre, acheté une propriété à Boulogne où il a créé un jardin extraordinaire, regroupant un jardin japonais, un jardin-verger français classique, une reconstitution de la forêt des Vosges. L'ensemble propriété/jardin/collections photographiques et documentaires appartient désormais au Conseil général des Hauts-de-Seine et forme l'institution du Musée et jardins Albert-Kahn. Sur le site vous découvrirez cette personnalité intéressante, réservée et dévouée, qui nous a laissé un magnifique patrimoine. En ce moment une exposition photographique dévoile la Mongolie dans les années 1910. Bref, assez parlé, voici les images de ce voyage dépaysant.

D'abord au pied d'une serre très proustienne tant dans son aspect extérieur (les ailes ont été modifiées malheureusement) qu'intérieur. Voir l'état d'origine sur le cliché ancien suivant.

IMG_5894

RTEmagicC_B000035

IMG_5632

La serre est située dans le jardin français, roseraie et verger...  ce n'étais pas encore le temps des roses. Seuls des pavots du Pays de Galles et des campanules apportaient là des touches de couleur.

IMG_5869

IMG_5874

IMG_5637

IMG_5639

Ensuite, on parcourt un morceau de forêt vosgienne, après la "forêt bleue".

IMG_5649

IMG_5653

On rejoint un parc à l'anglaise type "Napoléon III"

IMG_5657

IMG_5662

Puis on se retrouve au Japon... photos dans le désordre... un enchantement à chaque pas.

IMG_5615

IMG_5614

IMG_5679

IMG_5681

IMG_5698

IMG_5624

Magnifique rhododendron... comme dirait le capitaine Haddock : "si seulement j'avais les mêmes à Moulinsart"... (album Tintin au Tibet)

IMG_5704

IMG_5708

IMG_5777

IMG_5803

IMG_5817

La "montagne" est couverte d'azalées en pleine floraison.

IMG_5818

IMG_5827

IMG_5733

IMG_5743

IMG_5785

IMG_5841

IMG_5767

Après un déjeuner roboratif, nous avons filé vers l'autre bout de Paris, toujours à la recherche de verdure, au parc des Buttes-Chaumont où je n'étais pas retournée depuis le dernier pique-nique de l'année 2011 qui avait eu lieu, grâce à un début d'automne particulièrement agréable, au début du mois d'octobre. Mis en oeuvre sous Napoléon III, le parc a été inauguré en 1867. C'est l'ingénieur Alphand qui a présidé à la transformation des vastes carrières en parc paysager bénéficiant des reliefs créés par l'exploitation du gypse et de la meulière. L'architecte Davioud est le créateur des édifices semés dans le parc. Certaines perspectives ou vues sont malheureusement gâchées par les immondes tours bâties du côté de la Villette dans la période funeste des années 70-80... et certains souhaiteraient le retour des tours dans Paris ???!!!! 

Etat en 1852 (cliché provenant de Wikipédia) : la transformation est impressionnante !

Le_Secq_-_Plâtrières_dites_Carrières_d'Amérique

IMG_5948

IMG_5912

IMG_5914

Vues depuis le Temple de la Sybille :

IMG_5925

IMG_5930

Exemple du gâchis esthétique provoqué par les tours :

IMG_5972

IMG_5945

IMG_5947

IMG_5959

IMG_5967

Enfin, un petit tour dans un autre secteur où je n'avais jamais mis les pieds : celui de la rue Mouzaïa, tout près du parc, où l'on se trouve plongé dans un quartier résidentiel de banlieue ou de province, hors du temps.

IMG_5978

IMG_5989

IMG_6003

IMG_5996

IMG_6014

IMG_6017

IMG_6010

IMG_6002

IMG_6011

Puis la promenade s'est poursuivie jusqu'au bassin de la Villette, avec un rayon de soleil inespéré. Au fond, la rotonde de Ledoux, célèbre architecte du XVIIIe siècle, un des seuls vestiges de la barrière d'octroi entourant Paris édifiée dans les annes 1780.

IMG_6033

De l'autre côté du canal, la jolie place de Bitche :

IMG_6035

Et voilà, on a terminé la journée devant un film que j'ai tellement apprécié que je le voyais pour la 2e fois : "Le prénom".... je vous en dirai peut-être deux mots à l'occasion. J'espère que la balade vous a plu !

Bon dimanche et bon début de semaine !