IMG_7553_2

Enfin la suite des billets consacrés à notre escapade berlinoise du printemps. Je vous emmène à Potsdam et dans le parc de Sans-Souci pour une longue promenade/visite d'un lieu dont nous sommes loin d'avoir épuisé toutes les beautés et toutes les visites.  

A 40 mn de Berlin en S-Bahn (RER), au milieu des forêts brandebourgeoises, se trouve Potsdam, ancienne ville royale qui, bien qu'elle fut gravement touchée par un bombardement anglais dans la nuit du 14 au 15 avril 1945, demeure une ville très agréable et jolie, grâce à la conservation d'un certain nombre d'édifices et de quartiers anciens. Elle est par ailleurs en pleine réhabilitation/reconstruction de certains monuments phares comme l'église et le palais royal (principe qui suscite de longs débats parmi les historiens de l'art ou historiens tout court, n'est-ce pas Nicolas ? ;-). Aux alentours se trouvent plusieurs parcs renfermant de nombreux châteaux petits ou grands et fabriques (au sens petits édifices architecturaux ornant un parc). Avant d'arriver à Potsdam, on passe à Babelsberg, commune où se situaient les mythiques studios du même nom où furent tournés les chefs-d'oeuvres du cinéma allemand des années 20 (notamment "Métropolis"). Nous n'en avons vu que la station de S-Bahn :

IMG_7325

Dieu merci, le bijou de Potsdam, le parc de Sans Souci, n'a pas été atteint par les destructions de la guerre.

Petit château d'agrément, de retrait loin des tracas du monde comme l'indique son nom, il a été bâti pour Frédéric II en 1745-1747 par l'architecte Von Knobelsdorff. C'est un petit château à taille humaine "de plain-pied" où l'on ne se perd pas, la distribution en est des plus simples.

IMG_7428

IMG_7415

IMG_7407

Nous nous étions toujours demandés ce qu'étaient ces "grilles" sur les terrasses : et bien ce sont de mini-serres renfermant chacune un figuier !

IMG_7366

Vue sur les côtés des terrasses qui permet de se rendre compte qu'elles sont assez large, malgré l'effet d'optique depuis le bas :

IMG_7750

IMG_7745

IMG_7361

L'enfilade de pièces est tout aussi délicieuse que l'extérieur. Comme nous l'avons compris après avoir visité ses appartements dans 3 châteaux différents, pour Frédéric II, le salon de musique et la bibliothèque étaient les pièces les plus importantes à ses yeux. Nous avons appris plein de choses sur lui : il a eu une enfance difficile face à un père qu'il/qui le détestait ; il n'aimait pas la compagnie des femmes (au sens le plus simple du terme) ; il adorait la musique et la littérature ; seule la langue française, et la France en général, trouvaient grâce à ses yeux ; il était fin gastronome et particulièrement friand de fruits... etc... un personnage passionnant et complexe.

[Pardonnez le flou de certaines photos, mon appareil commence à dater, n'est pas un reflex, et les conditions de luminosité étaient parfois difficiles]

Voici donc quelques pièces de Sans-Souci en commençant par le salon de musique (le roi était lui-même un musicien, particulièrement un joueur de flûte) :

IMG_7622

IMG_7630

IMG_7627

La pièce occupant la rotonde côté jardin est la salle à manger où le roi organisa tant de dîners en compagnie d'intellectuels et d'artistes... Voltaire en fut bien souvent. 

485px-Tafelrunde

Les visiteurs qui déambulent aujourd'hui en ces lieux ont perdu en élégance... et au lieu de s'imprégner de l'esprit des lieux, ils passent en coup de vent, l'oreille collée à leur audioguide.

IMG_7645

Mais tout est admirable ici, de la voûte où s'amusent plein de petits anges espiègles, aux fruits de marbre ornant le sol.

IMG_7655

IMG_7664

IMG_7649

IMG_7660

Dans l'aile suivante vient une succession de "chambres d'amis", comportant chacune une garde-robe et un cabinet de toilette attenants. Leur décor est simple, et on y voit par exemple de délicates chinoiseries :

IMG_7671

Mais la dernière, prétenduement "chambre de Voltaire" sans qu'on sache s'il y a séjourné, est ornée de sculptures sur bois peintes apposées sur les boiseries, proposant un décor de fruits, guirlandes de fleurs, d'animaux et d'oiseaux de toutes sortes, essentiellement des échassiers et des perroquets qui observent ou ignorent les visiteurs, selon des effets de trompe-l'oeil réussis. J'ai tellement aimé cette pièce que je vous bombarde de photos ;-)

IMG_7723

IMG_7715

IMG_7726

IMG_7722

IMG_7699

IMG_7727

IMG_7730

IMG_7690_2

IMG_7712

IMG_7729

Retour dans le parc, pour sa visite ainsi que celle des édifices qui le parsèment. D'abord, une vue moins connue : celle qu'on a sur le jardin quand on est dos au château et qu'on descend les degrés des terrasses :

IMG_7368

A quelques pas de là, les "Neues Kamen", les chambres d'amis des invités de Frédéric le Grand (nous n'avons pas eu le temps de visiter).

IMG_7461

Encore un peu plus loin, la merveilleuse "Chinesische Haus", pagode chinoise édifiée entre 1755 et 1764. Elle abrite un salon central accosté de trois petits salons.

IMG_7482

IMG_7488

Assis au pied de l'édifice, des personnages prenant part à la cérémonie du thé :

IMG_7536

IMG_7543

IMG_7511

Partout des magots, des singes, des Chinois, des porcelaines chinoises posées sur des consoles :

IMG_7520

IMG_7522

IMG_7533

Là-bas, au bout d'une allée longue d'1 km 400, le Neues Palais :

IMG_7759

 En empruntant cette allée, à un moment, on découvre sur la droite la perspective vers l'Orangerie :

IMG_7760

Enfin on arrive au Neues Palais qu'on aborde par sa façade sur jardin :

IMG_7768

C'était le palais des activités officielles de Frédéric II. C'est là que se tenait l'exposition consacrée au roi, raison pour laquelle les photos étaient interdites à l'intérieur... Voici donc la façade sur cour :

IMG_7805

Ensuite, nous sommes repartis dans le parc, pour gagner l'Orangerie.   

IMG_7835

IMG_7837

 L'après-midi s'est terminée à l'Orangerie, plus récente bien sûr. Elle a été édifiée de 1855 à 1864 selon un modèle de villa romaine comme vous le voyez, et elle évoque plus particulièrement la Villa Médicis.

IMG_7906

IMG_7838

Sa caractéristique est d'être un édifice dont la fonction principale est d'abriter une immense orangerie (lieu de conservation hivernale des espèces d'arbres exotiques), mais aussi de comprendre plusieurs appartements.

Voici donc, de chaque côté du bâtiment principal, les ailes à la fonction d'orangerie vues de l'extérieur et de l'intérieur (vide puisque nous étions presque en été)  :

IMG_7905

IMG_7916

IMG_7902

Détail amusant, on doit visiter les appartements avec de très seyantes pantoufles géantes : on doit en effet pouvoir y rentrer ses pieds avec ses chaussures... alors ce n'est pas très joli...

IMG_7874

... mais quand on a de petits pieds, ça devient franchement ridicule...

IMG_7865

Vue du haut des terrasses sur les parterres descendant face à l'Orangerie et sur les arbres du parc et des forêts proches :

IMG_7853

IMG_7924

Avant de quitter Potsdam, nous avons déambulé puis dîné dans un de ses plus charmants quartiers, toujours intact. Là-bas, au fond, cette porte à la Disney, c'est la Nauener Tor, la Porte de Nauen, qui date, tenez vous bien, de 1755 ! un prémice du néo-gothique. 

IMG_7930

Et sur le côté, le quartier hollandais, avec ses maisons à pignon en briques rouges, construit dans les années 1730-1740 quand Frédéric-Guillaume Ier souhaita faire venir des artisans et ingénieurs hollandais (experts en aménagement de marais notamment). Aujourd'hui on y croise de petits restaurants ou salons de thé sympathiques, des antiquaires, des galeries, des libraires...

IMG_7932

IMG_7933

La Maison du chocolat, en français dans le texte, comme bien souvent à Berlin et Potsdam :

IMG_7938

IMG_7940

IMG_7947

IMG_7948

IMG_7945

Après toute cette marche à pied et ces visites, sans même avoir eu le temps de déjeuner, nous avons pu nous lacher sur les gateaux allemands en dessert !

IMG_7954

Nous sommes repartis vers la gare par les rues vides, les habitants étant scotchés devant le premier match de foot de l'Allemagne au championnat d'Europe.

IMG_7967_2

Voilà l'exemple de ce dont je parlais au début : la ville est toujours en pleine transformation : ces magnifiques vestiges du communisme sont en passe d'être détruits et au fond on voit l'église Saint-Nicolas rénovée et le palais royal en pleine reconstruction.

IMG_7974

Derniers clins d'oeil à Frédéric II avec le titre de l'exposition qui lui est consacré "installé" dans la rue et enfin son célèbre portrait par Andy Warhol.

IMG_7975

IMG_7734